DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Réactions mitigées après la libération du soldat américain


monde

Réactions mitigées après la libération du soldat américain

Aux États-Unis, l’annonce de la libération du soldat a suscité des sentiments mitigés : entre soulagement et craintes de chantages à venir, à présent que la porte des négociations est ouverte avec les Talibans.

Tout à sa joie, la mère de Bowe Bergdahl a tenu à remercier remercier tous ceux qui ont soutenu son fils. “On continuera à être fort pour Bowe, le temps qu’il récupère”, a ajouté Jani Bergdahl.

Barack Obama a, lui, remercié “personnellement l‘émir du Qatar pour la manière dont il a dirigé les choses” pour aider les États-Unis. “Son gouvernement nous a garanti que des mesures seraient mises en place pour protéger notre sécurité nationale”, a assuré le président américain, sans détailler le dispositif en question.

Au mémorial des Vétérans du Vietnam, à Washington, les visiteurs ont accueilli la nouvelle par une joie mesurée.

“On en récupère un pour cinq, si je comprends bien ?”, s’interrogeait l’un des visiteurs.

“Je croyais qu’on ne négociait pas”, ajoute un autre homme. “Mais, il faut croire que si. Je suis content pour lui, j’espérais qu’il soit libéré”, nuance-t-il.

Les négociations continuent également avec le gouvernement afghan sur la présence de l’armée américaine après 2014.

Un contingent de près de 10 000 soldats pourrait rester sur le sol afghan, contre 32 000 aujourd’hui, à condition que .

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie bientôt libérée ?