DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Visite surprise d'Hagel en Afghanistan au lendemain de la libération d'un soldat américain

Vous lisez:

Visite surprise d'Hagel en Afghanistan au lendemain de la libération d'un soldat américain

Taille du texte Aa Aa

Pour le secrétaire à la Défense, il s’agit “d’une ouverture pour négocier avec les talibans”.

Capturé en juin 2009, le sergent Bowe Bergdahl a été libéré en échange de cinq talibans qui étaient détenus sur la base américaine de Guantanamo comme l’a précisé Barack Obama. Le président américain et Chuck Hagel ont également expliqué que cet échange avait eu lieu par l’intermédiaire du Qatar qui parle de “geste humanitaire”. Le soldat devait être transféré en Allemagne alors que les cinq talibans ont été envoyés dans l‘émirat.

Si la Maison Blanche s’est félicitée de cette libération lors d’une conférence de presse conjointe entre Barack Obama et les parents du sergent Bergdahl, les Républicains ont pointé du doigt “la faiblesse” de l’exécutif.

Pour le Mollah Omar, le chef suprême des talibans afghans, il s’agit d’une “grande victoire”.

Cet échange inquiète de nombreux afghans comme ici à Kaboul. Ils craignent de nouveaux attentats et d’une radicalisation accrue. “Cela aura un impact négatif dans notre pays au moment où les Américains retirent leurs forces. Ces ex-détenus vont de nouveau rejoindre les talibans”, estime cet homme.

Barack Obama a annoncé mardi son intention de réduire à 9 800 soldats la présence américaine en 2015 en Afghanistan avant un retrait quasi total d’ici la fin 2016.