DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Israël menace après la naissance d'un gouvernement d'union nationale palestinien

Vous lisez:

Israël menace après la naissance d'un gouvernement d'union nationale palestinien

Taille du texte Aa Aa

Si tous les Palestiniens ne se sont pas réjouis de la naissance d’un gouvernement d’union nationale, ces Gazaouis ont laissé éclater leur joie. Ils attendaient ce moment depuis sept ans et espèrent que le nouveau gouvernement mettra fin au blocus israélien et améliorera la situation économique, surtout l’emploi.

Mais leurs espoirs risquent bien d‘être tués dans l’oeuf. Même si ce cabinet de transition de 17 ministres ne comptent aucun membre affilié au Hamas, Israël a menacé de prendre des mesures de rétorsion supplémentaires contre l’Autorité palestinienne et a annoncé qu’il n’aurait aucune relation avec ce gouvernement, qu’il le rendrait responsable des actes terroristes à venir.

Mark Regev, porte-parole de Benjamin Netanyahu : “le président Abbas a fait un pas en arrière, il s‘éloigne de la paix en embrassant une impitoyable organisation terroriste directement responsable du meurtre de centaines de civils innocents, un groupe qui appelle à la destruction d’Israël, de mon pays.”

L’Etat hébreu a exhorté la communauté internationale à ne pas se précipiter pour reconnaître ce gouvernement, il s’est donc déclaré déçu de la décision américaine.

Jen Psaki, porte-parole du ministère américain des Affaires étrangères : “nous jugerons ce gouvernement d’après ses actes. Sur la base de ce que nous savons maintenant, nous allons essayer de travailler avec ce gouvernement, mais nous allons le surveiller de près pour nous assurer qu’il respecte les principes réitérés par le président Abbas en ce jour.”

Mahmoud Abbas a assuré que le nouveau gouvernement palestinien sera en mesure d’accepter un arrêt de la violence et de reconnaître le droit d’Israël à exister.

Il devra aussi être capable de mener à bien des élections législatives dans les six mois à venir.