DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Seth MacFarlane enchaîne les gags dans ''Albert à l'ouest''


cinema

Seth MacFarlane enchaîne les gags dans ''Albert à l'ouest''

En partenariat avec

Il y a un million de façons de mourir dans le Far West. Seth MacFarlane nous en fait la démonstration dans son dernier film. Après ‘‘Ted’‘, l’ours en peluche qui parle, l’acteur-réalisateur enfile cette fois le chapeau de cowboy pour enchaîner les gags. Des scènes burlesques qui doivent être chorégraphiées au millimètre pour garantir un maximum d’effet. “C’est, en effet, difficile de jouer juste quand on fait du burlesque, explique Seth MacFarlane, en particulier quand les blagues sont basées sur des cascades relativement dangereuses. Mais les cascadeurs adorent ça. Ils aiment le fait que leurs cascades soient réalisées dans l’intérêt de la comédie, qu’elles soient faites pour faire rire le public.’‘

Seth MacFarlane incarne Albert, un éleveur de mouton peureux et maladroit. C’est une belle et mystérieuse inconnue, jouée par Charlize Theron, qui va lui apprendre à trouver du courage. L’actrice appréhendait un peu ce rôle comique. ‘‘Je crois que suis toujours nerveuse avant un film, et je pense que c’est une bonne chose. C’est plutôt quand on est trop relax qu’il faut s’inquiéter. Il y a beaucoup de choses qui me rendent nerveuses. Le ton, que l’on doit adopter, est une partie importante d’un film. Il fallait comprendre quel était ce ton, comment jouer dans cet univers. On a passé beaucoup de temps à en parler, à parler du personnage. Et je pense qu’on était sur la même longueur d’onde avec Seth. Mais c’est toujours comme ça. C’est comme un cauchemar, c’est comme aller nu au travail. Vous arrivez et vous dites : vous voulez que je fasse ça avec un accent espagnol ? Il y a toujours un peu de ça.’‘

Au casting, on retrouve aussi Liam Neeson dans le costume du hors-la-loi revanchard.

‘‘Albert à l’Ouest’‘ est déjà en salles dans de nombreux pays européens. Il sortira le 2 juillet en France et en Belgique.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Cannes : treize réalisateurs donnent leur vision de Sarajevo