DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : après la fête, le travail s'annonce difficile - Correspondance au Caire


Egypte

Egypte : après la fête, le travail s'annonce difficile - Correspondance au Caire

Pour en savoir un peu plus sur l’après élection présidentielle en Egypte, retrouvons notre correspondant au Caire, Mohamed Shaikhibrahim.

Daleen Hassan, Euronews ::

Mohamed, pouvez-vous nous décrire l’ambiance au Caire après l’annonce officielle du nom du vainqueur de la présidentielle ?

Mohamed Shaikhibrahim :

Eh bien ici l’ambiance est à la célébration du maréchal Sissi et de sa victoire à la présidentielle. Ses supporters sont sortis sur les places publiques pour fêter cette victoire. Tout cela se déroule sous très hautes conditions de sécurité , il y a une présence policière et militaire très forte ici au Caire, avec des douzaines de tanks… Les policiers et les militaires sont dehors depuis très tôt ce matin pour sécuriser les lieux publics, ils sont parés à toute éventualité qui pourrait perturber les festivités.

Daleen Hassan, Euronews :

Alors quels sont les principaux défis qui attendent le président Sissi pour ce mandat qui commence ?

Mohamed Shaikhibrahim :

Les défis à relever, ce sont ceux de la sécurité et de l‘économie.

Il y a tout de même une problématique majeure de sécurité en Egypte, avec les manifestations quotidiennes des membres des Frères Musulmans, confrérie désormais interdite. Tout le monde considère cette question ici comme primordiale et attend donc de voir comment le président élu va s’en occuper.

En ce qui concerne l‘économie, nous savons que l’Egypte souffre d’une crise sans précédent, avec un déficit énorme de dizaines de milliards de dollars. Il y a deux jours encore la bourse du Caire est tombée vertigineusement bas, alors ce challenge économique est peut-être le plus difficile à relever. Les Egyptiens en attendent donc beaucoup du président de ce côté-là, ils espèrent qu’il va redresser la situation, améliorer le climat des affaires, faire revenir les investisseurs et relancer le secteur du tourisme, qui a beaucoup souffert des évènements en Egypte il y a trois ans.

Daleen hassan, Euronews :

Mohamed Shaikhibrahim, notre correspondant au Caire d’Euronews, merci beaucoup.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Qui est Bashar al-Assad ?