DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le brazuca prêt à l'emploi


Sport

Le brazuca prêt à l'emploi

Ce sera l’une des stars de la Coupe du monde, au même titre que les Messi, Neymar et autres Ronaldo : le brazuca, le ballon officiel de la compétition.

Il pèse 437 grammes et a été testé en soufflerie puis en condition réelle pendant deux ans et demi par plus de 600 joueurs originaires de 30 pays, notamment ceux du Bayern Münich.

Selon ses concepteurs, le verdict est sans appel : le brazuca va plus vite mais flotte moins que le jabulani, le ballon utilisé lors du Mondial-2010.

Takeshi Asai enseigne les sciences du sport à l’université de Tsukuba : “On a réduit le nombre de morceaux utilisés pour confectionner ce ballon – il n’y en a plus que 6 au lieu de 8 – mais la longueur totale des coutures pour les assembler est plus importante. On a calculé qu‘à 20 mètres par seconde – c’est la moyenne pour une passe chez les professionnels -, il y a moins de résistance dans l’air et donc le brazuca avance plus rapidement.”

De quoi favoriser la vitesse du jeu tout en donnant satisfaction aux gardiens qui s‘étaient plaints du jabulani il y a quatre ans.

Ils l’avaient comparé à un ballon de plage dont la trajectoire était totalement aléatoire.

Le brazuca serait donc bien plus performant que son devancier à défaut d‘être bon marché.

Sur le site officiel de la marque aux trois bandes, chargé de sa commercialisation, il est vendu à 140 euros !

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Logan Martin s'envole en BMX Park à Montpellier