DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le roi d'Espagne abdique, mais ce n'est pas prévu par la loi

Vous lisez:

Le roi d'Espagne abdique, mais ce n'est pas prévu par la loi

Taille du texte Aa Aa

Juan Carlos a annoncé son abdication hier, lundi 2 juin, mais il faudra attendre encore plusieurs semaines avant de voir son fils, Felipe, monter sur le trône. Le monarque, symbole de la transition démocratique, a succédé au dictateur Franco, et la Constitution actuelle ne prévoit pas d’abdication. Les ministres se réunissent aujourd’hui pour approuver un projet de loi qui devra permettre au nouveau souverain de prêter serment.

“Il faut faire une loi organique, qui n’a pas été rédigée ces dernières années parce que ce n‘était pas prévu. Habituellement, la succession se fait pour des raisons naturelles, et pas en raison de la volonté manifestée par le roi d’abdiquer. Il faut donc créer cette loi, le gouvernement doit en élaborer le projet puis le remettre aux deux chambres du Parlement pour un débat au Congrès et au Sénat”, explique Luis Aguiar de Luque, professeur en droit constitutionnel à l’Université de Madrid.

Avec cette abdication, la famille royale espère sans doute faire oublier les scandales, de détournement de fonds notamment, qui l’ont éclaboussé. Scandales qui ont jusqu’ici épargné le prince héritier.