DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Matchs truqués: la FIFA va contrôler les paris du Mondial

Vous lisez:

Matchs truqués: la FIFA va contrôler les paris du Mondial

Taille du texte Aa Aa

A une semaine de la Coupe du monde le spectre de la corruption revient hanter les stades. Rien que pour la dernière saison, Federbet, la fédération qui contrôle des paris sportifs, a identifié 460 matchs de football européens suspects. Et parmi eux, 110 étaient truqués.

“Dans les éditions précédentes, notamment lors de la coupe du monde en 2010, on vient de révéler qu’il y avait peut-être des matches truqués”, explique Marc Tarabella, euro-député socialiste belge. “Je me rejouis que la Fifa, grâce à la Fédération des paris en ligne, Federbet, va mettre sous monitoring tous les matches de la phase finale de la coupe du monde, de manière à détecter éventuellement certains matches qui pourraient faire l’objet des paris illicites.”

Le phénomène touche principalement l’Europe du Sud (Chypre, Grèce, Italie) et de l’Est (Bulgarie, Lituanie, Lettonie). Des matchs truqués à tous les niveaux: D1, D2 mais aussi les divisions inférieures ou les championnats féminins, souvent moins contrôlés. Francesco Baranca, le directeur de Federbet invite l’UEFA à prendre des mesures.

“Il faut réagir maintenant, parce ce que si on n’agit pas tout de suite, on ne pourra plus arrêter ce virus, car les joueurs sont convaincus de ne pas être controlés.”

La Ligue de football espagnole a decidé de réagir. Avec la police, elle a mis en place un programme de formation destiné aux joueurs professionnels, ainsi qu’aux jeunes.

Manuel Quintana, Director of Integrity department, Spanish Football Ligue

“Lors de cette formation, la police insiste sur le fait qu’il s’agit d’un délit”, détaille Manuel Quintana, directeur de la section Intégrité de la Ligue Espagnole de Football. “Elle explique qu’il est possible d’ouvrir une enquête sur ces pratiques illégales, et que la sanction peut aller jusqu‘à 4 ans de prison.”

Chaque année les paris sportifs rapportent plus de 360 milliards d’euros dans le monde. Selon les autorités européennes 10% de cette somme proviendrait du blanchiment et de la corruption. Pour enrayer ce fléau, le parlement européen réclame des peines plus lourdes contre les paris illicites, ainsi que des sanctions internationales.