DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

70 après, le tribut de Merville au débarquement

Vous lisez:

70 après, le tribut de Merville au débarquement

Taille du texte Aa Aa

À deux jours de l’anniversaire du débarquement, la Normandie se souvient des ces 132 000 hommes qui sont venus par la mer libérer la France des nazis. Ici à Merville, c’est le 9e bataillon de parachutistes britanniques qui a payé un lourd tribut. À 2 kilomètres de la mer, la batterie de Merville est un objectif prioritaire avant le débarquement. Pour éviter un carnage sur la plage de Sword, il faut neutraliser ses quatre canons pointés vers la mer. Mais la mission tourne au cauchemar, comme le raconte le maire de la ville.

“À peine le jour J a-t-il commencé, que la tragédie s’empare du ciel. La moitié des parachutistes tombe trop à l’Est dans les marais que Rommel a fait inonder. Ils se noient. Il n’y en a que 150 sur les 700 qui vont arriver au lieu de rendez-vous. Les gars se retrouvent à 150 devant la batterie avec leurs pistolets-mitrailleurs et le couteau entre les dents, presque…” , explique Olivier Paz

Après l’assaut, seuls 75 Britanniques ont survécu. Ils ont fait 22 prisonniers allemands.

Montage : Christophe Pitiot