DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : les énormes défis qui attendent le nouveau président


Egypte

Egypte : les énormes défis qui attendent le nouveau président

Des milliers de personnes rassemblées à nouveau placeTahrir, le cœur symbolique de la révolte anti-Moubarak. Cette fois, ils célèbrent la victoire écrasante d’Abdel Fattah al-Sissi .

L’ancien chef de l’armée, 59 ans, a remporté, à 97 % des voix les élections présidentielles. Un pourcentage à relativiser, compte-tenu du faible taux de participation, moins de 50 %, loin de ce qu’al-Sissi espèrait.

Le nouveau président fait maintenant face à des défis de taille. Avec 82 millions d’habitants et un PIB de 192 milliards d’euros, l’Egypte, troisième plus grande économie du monde arabe voit son taux de chômage stagner au premier trimestre à 13,4 % dont 70 % sont des jeunes. Et un quart de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté, avec moins de 2 dollars US par jour .

Après trois ans de troubles, l‘économie égyptienne est aujourd’hui au bord du goufre, malgré l’aide venue du Golfe et d’Amérique. Les réserves en devises ont fondu de moitié depuis 2011, les investissements étrangers se sont presque volatilisés.

Le tourisme, l’un des piliers de l‘économie, qui représente plus de 11 % du PIB, a payé le prix fort. Les revenus tirés de ce secteur-clé ont chuté.

En outre, le pays est confronté à des coupures régulières d‘électricité en raison de la hausse croissante de la consommation ( 8 % par an ), et des pénuries de carburant. Cette pénurie de gaz et de pétrole est aggravée par la production nationale stagnante, le manque d’investissement dans les infrastructures, dans un mauvais état chronique, à cause de l’instabilité politique.

Al-Sissi, qui s’est présenté comme le garant de l’ordre, sait que sa tâche ne sera pas facile. Il doit faire face à ses adversaires – près de la moitié du pays – qui soutiennent encore Mohamed Morsi, renversé en juillet dernier.

Le nouveau président peut néanmoins compter sur l‘énorme soif de stabilité des Egyptiens. Soif, aussi de liberté et la justice sociale, c’est ce que réclamaient les manifestants au début de la révolution. Ils attendent toujours.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Venise secouée par un vaste scandale de corruption, son maire arrêté