DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Récit complet du 70e Jour J : devoir de mémoire accompli


monde

Récit complet du 70e Jour J : devoir de mémoire accompli

C‘était impressionnant ! Comme il y a 70 ans, mais avec une énorme différence : le 6 juin 2014 n’a pas été un bain de sang, mais au contraire un bain de jouvence et d‘émotion pour les libérateurs de l’Europe encore vivants. Des vagues successives de commémorations ont déferlé tout au long de la journée sur la péninsule du Cotentin, en Basse-Normandie.

70ème Anniversaire du Débarquement Allié

“Nous avons tous 70 ans”, c’est le slogan imaginé par le Mémorial de Caen qui est resté affiché dans les villes normandes jusqu’en septembre. Il rendait hommage aux 130 000 soldats qui ont débarqué sur les côtes françaises à l’aube du 6 juin 1944. Le “jour le plus long” allait être trop court pour nombre d’entre eux puisqu’au soir, plus de 3 000 étaient déjà tombés sous les balles allemandes. Une centaine de jours plus tard, après la tout aussi longue bataille de Normandie, les Alliés avaient perdu plus de 37 000 hommes, l’armée allemande au moins 54 000. L’été meurtrier 44 n’épargnera pas la population, 20 000 personnes seront tuées.

Ce sont à ces victimes civiles, pour la première fois, que les cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement ont rendu particulièrement hommage, ainsi qu’aux 1 800 vétérans qui ont répondu présent malgré leur grand âge. C’était certainement le dernier anniversaire au “chiffre rond” auquel ils pouvaient assister, ils ont donc été chouchoutés par les autorités. Exceptionnellement, un ancien combattant de chacun des 19 pays représentés a été invité au déjeuner officiel qui a été servi au château de Bénouville, près de Caen. Ce 6 juin 2014, “la France accueille le monde” a déclaré le président François Hollande, et du beau monde…

La cérémonie principale du 70e Jour J s’est tenue à Ouistreham, dans le département du Calvados. Elle a rassemblé 19 dirigeants mondiaux, notamment le président américain Barack Obama, le président russe Vladimir Poutine, les chefs d’Etat polonais, tchèque, grec, italien, les chefs de gouvernement canadien et australien, la chancelière allemande Angela Merkel, la reine d’Angleterre Elizabeth II, ainsi que la reine du Danemark, les rois des Belges, des Pays-Bas, de Norvège…D’autres commémorations se sont déroulées au Mémorial de Caen, au cimetière américain de Colleville-sur-Mer, et sept célébrations binationales ont également eu lieu. Et chaque fois, les chefs d’Etat, les souverains et les anonymes se sont unis dans le même recueillement et la même émotion.

Prochain article

monde

Le D-Day : ce que vous ne pouvez pas ignorer