DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les adolescentes nigérianes otages depuis 50 jours


Nigéria

Les adolescentes nigérianes otages depuis 50 jours

Rendez-nous nos filles ! Des Nigérians ont continué à manifester mardi dans les rues d’Abuja pour réclamer la libération des quelque 200 adolescentes détenues par la secte Boko Haram. La police avait pourtant interdit la veille ces rassemblements, devenus quasi quotidiens, évoquant des raisons de sécurité. Une interdiction jugée illégale par ces manifestants, qui comptent se battre jusqu’au bout pour faire libérer les otages.

‘‘Aujourd’hui, cela fait cinquante jours que les filles sont parties, c’est tellement triste, dit cette manifestante. Le gouvernement doit se réveiller et tout faire pour qu’elles reviennent.’‘

Plus de 200 adolescentes avaient été enlevées le 14 avril dans leur lycée, dans le nord du Nigeria. Un rapt aussitôt revendiqué par le groupe islamiste Boko Haram, et qui a suscité l’indignation dans le monde entier. Une opération menée par plusieurs pays étrangers est en cours pour tenter de les libérer.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Obama réaffirme son soutien aux dirigeants des pays de l'Est de l'Europe