DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vladimir Poutine, un absent devenu omniprésent au G7

Vous lisez:

Vladimir Poutine, un absent devenu omniprésent au G7

Taille du texte Aa Aa

Barack Obama est arrivé au Conseil européen la main tendue, un signe d’ouverture mais pas vers la Russie, exclue de ce sommet à sept. Vlamidir Poutine n’est peut-être pas présent à Bruxelles mais son nom est sur toutes les lèvres. Car le but du sommet est clair: adopter une position commune face à Moscou.

Plusieurs dirigeants brandissent la menace de nouvelles sanctions économiques si les russes continuent à déstabiliser l’Est de l’Ukraine. Mais en réalité, les membres européens du G7 ont tous des intérêts financiers en Russie et ne sont pas prêts à les sacrifier.

Selon l’agence Reuters, le projet de communiqué du G7 est d’ailleurs peu ambitieux. Il demande à la Russie d’accélérer le retrait de ses troupes à la frontière ukrainienne et d’utiliser son influence sur les séparatistes pour qu’ils abandonnent les armes.

Ce vendredi, les présidents ukrainien, Petro Poroshenko et russe, Vladimir Poutine, seront en France pour les commémorations du débarquement allié. Aucune rencontre officielle n’est prévue mais beaucoup espèrent un contact informel pour détendre la situation entre les deux pays.

“On ne cesse de répéter que Moscou est isolé et pourtant l’agenda du président Poutine est plutôt chargé”, remarque James Franey, correspondant d’Euronews à Bruxelles. “Lors de son déplacement en France, il doit rencontrer trois dirigeants du G7. Il va discuter avec le premier ministre britannique, David Cameron et la chancelière Angela Merkel. Ce jeudi, il doit aussi souper avec le président François Hollande, à l’Elysée. Finalement, on peut se demander si exclure la Russie du G8 n‘était rien de plus qu’un acte symbolique.”