DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Arromanches : tête de pont vers la victoire des Alliés


France

Arromanches : tête de pont vers la victoire des Alliés

La vue depuis le haut est impressionnante. Ces étranges fantômes de béton qui apparaissent à marée basse sur la plage d’Arromanches sont les vestiges du port artificiel. Haut-lieu de l’histoire du débarquement.

Aucun soldat n’est venu se battre au corps-à-corps le 6 juin ici. L’endroit était destiné à la construction d’un port artificiel, dès le 7 juin. Churchill en a eu l’idée, faute de pouvoir capturer un port tenu par les Allemands. 115 caissons Phoenix, en béton, destinés à être coulés sont fabriqués en Angleterre, et tractés pendant 175 km.

Frédéric Sommier, le directeur du musée : “tous les ports principaux, Cherbourg et le Havre, étaient pris par les Allemands et bien tenus par les Allemands, donc il fallait trouver une solution pour débarquer la logistique, et il a trouvé cette idée fabuleuse de créer un port artificiel en Grande-Bretagne, de le tracter à travers la Manche et de l’installer ici”.

Arromanches est libéré le 6 juin au soir et dès le 7 juin, les premiers bateaux sont coulés pour construire le port. Le 8 juin, les premiers caissons Phoenix sont immergés. Le 14 juin, les premiers déchargements commencent.

Frédéric Sommier : “dans un premier temps, pour créer une espèce de rade artificielle, on a coulé de vieux navires marchands pour créer un premier brise-lame avant d’amener les premiers éléments du port”.

Complètement opérationnel dès le début du mois de juillet, le port artificiel d’Arromanches prouvera sa valeur lors de la grande offensive de Montgomery mi-juillet sur Caen.

Frédéric Sommier: “tous les éléments en béton, même les plus gros, qui pesaient 6 000 tonnes, flottaient. A l’intérieur de ce port, il y avait des plates-formes de déchargement, des quais d’accostage pour les bateaux, et à partir de ces quais ont été fabriquées des routes flottantes qui venaient jusqu‘à la plage. Une route flottante, vous en avez une ici derrière le musée”.

Situé face à la plage, le musée d’Arromanches est le plus important consacré au Débarquement. Des maquettes, des images d’archive, et des films aident à mieux comprendre le défi technique incroyable qu’a représenté la construction de ce port artificiel indispensable pour assurer le ravitaillement des Alliés.

Alors que les tempêtes hivernales et les marées menacent chaque jour les restes de ce chef d’oeuvre d’ingénierie, on maintient en vie ici Mulberry Harbour, qui pendant des mois a permis d’amener renforts, munitions, nourriture et médicaments, contre la résistance allemande.

Le port artificiel était gigantesque, 500 hectares, ça représente 714 terrains de football. Il a servi jusqu‘à 18 000 tonnes de marchandises par jour.

Carte des plages du Débarquement

Voir les photos sur une carte
La Normandie du Débarquement en images

70ème Anniversaire du Débarquement Allié

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Deux gouvernements à la tête de la Libye et un général dissident en quête de pouvoir