DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dday: les touristes débarquent


France

Dday: les touristes débarquent

Huit millions de personnes sont attendues en Normandie entre juin et septembre pour les 400 manifestations prévues pour le 70e anniversaire du débarquement allié. Parmi ces visiteurs, de nombreux collectionneurs, venus de plusieurs pays, comme ce Belge : “depuis l‘âge de 10 ans, j’ai toujours aimé jouer au soldat. Mon père était déporté, donc on a eu des souvenirs assez marquants. On a des résistants dans la famille, alors on a effectivement le devoir de mémoire.”

Des centaines de collectionneurs de matériel militaire sillonnent la région depuis plusieurs jours. C’est l’effervescence à l’approche du jour J. C’est aussi de grands moments d‘émotions et de réflexions.

“C’est déchirant pour moi en tant que mère de savoir ce qui est arrivé ici et combien de garçons sont morts ici “, souligne une Américaine.

“Il est très important de se rappeler ce que nous avons fait pour essayer de protéger la liberté et permettre aux gens de faire leur propre choix dans la vie”, ajoute une autre touriste venue des Etats-Unis.

Avec ses musées, ses cimetières, ses vestiges du débarquement et autres monuments, la Normandie est une des régions de France les plus riches en sites liés à l’Histoire. Elle a attiré cinq millions de touristes en 2012, selon le Comité régional de tourisme.
“L’enjeu après ce 70e anniversaire sera de faire venir de nouveaux visiteurs en Normandie, souligne notre reporter Laurence Alexandrowicz. Les vétérans disparaissent et leurs familles, très nombreuses, viendront sans doute moins souvent”.

Avec notre reporter Laurence Alexandrowicz

Carte des plages du Débarquement

Voir les photos sur une carte
La Normandie du Débarquement en images

70ème Anniversaire du Débarquement Allié

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Coup d'État en Thaïlande : saisie d'armes et levée partielle du couvre-feu