DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Enfants morts : le gouvernement irlandais veut étendre l'enquête

Vous lisez:

Enfants morts : le gouvernement irlandais veut étendre l'enquête

Taille du texte Aa Aa

En Irlande, le gouvernement se dit déterminé à faire toute la lumière après les révélations sur la mort des quelque 800 enfants dans les années 50, dans une maison tenue par des religieuses catholiques à Tuam (ouest).

Comment ces enfants sont-ils décédés ? Y a-t-il eu maltraitance, négligence ou d’autres violations des droits de l’homme ? Et pourquoi ces enfants ont-ils été jeté dans une fosse sceptique ?

Le Premier ministre Enda Kenny a indiqué avoir demandé au ministre chargé de l’enfance “d‘établir une liste de personnalités qui auront pour mission de déterminer l‘étendue de cette affaire, voir s’il s’agit d’un cas isolé ou s’il y a d’autres cas ailleurs dans le pays sur lesquels il faudrait se pencher”.

De son côté, l’association Amnesty International a également demandé l’ouverture en urgence d’une enquête sur ce sujet.

L‘établissement accueillait des mères célibataires et leurs enfants.

Pendant longtemps, les habitants ont cru que les restes retrouvés là étaient ceux de victimes de la grande famine au XIXe siècle.

Cette affaire pourrait ternir un peu plus l’image de l‘église catholique irlandaise déjà éclaboussée par des scandales de pédophilie et de maltraitance au cours des dernières décennies.