DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

On a beaucoup à apprendre des contes et légendes !


learning world

On a beaucoup à apprendre des contes et légendes !

En partenariat avec

Les elfes, les Ovnis et les ninjas par exemple sont présents dans l’imaginaire de bon nombre d’entre nous. Certains s’y intéressent tant qu’ils veulent en faire un sujet d‘étude. À leurs côtés, sortons des sentiers battus.

Japon : à l‘école des ninjas

Les ninjas sont si légendaires au Japon qu’il y a même des spécialistes qui essaient encore de distinguer faits historiques et mythes. D’autres vont jusqu‘à penser que les compétences des ces guerriers-espions du Japon médiéval peuvent être utiles aujourd’hui dans la vraie vie. Nous nous sommes rendus dans une école dédiée à Yokohama près de Tokyo.
Se montrer sincère, apprendre les bonnes manières, respecter les personnes âgées et se mettre au service des autres sont quelques-uns des mots d’ordre de ces jeunes ninjas qui s’exercent aussi au maniement d’armes spécifiques et découvrent les techniques pour parer le danger.

Devenez enquêteur spécialisé en Ovnis

De nombreux enfants aiment les programmes télévisés qui parlent d’Ovnis ou Objets volants non identifiés, les adultes aussi. Reste la question essentielle : existent-ils vraiment ? MUFON, un réseau américain dédié aux Ovnis qui est l’une des plus importantes organisations du genre dans le monde propose de faire de vous, un enquêteur spécialiste des extra-terrestres. Il dispose même d’antennes dans certains pays comme la France. Ses activités font de nombreux adeptes qui rêvent de se prendre pour l‘équipe d’“X-Files”. Pour tenter d’identifier une présence extra-terrestre, les apprentis enquêteurs se forment sur le terrain, notamment au calcul de distances au laser et aux mesures de radiation. “C’est important parfois, de voir concrètement les choses, par soi-même, pour s’en faire une idée plus claire et d’avoir l’opportunité de constater que ce ne sont pas que des histoires inventées”, estime un candidat enquêteur, David James Harden.

Islande : touche pas à mes elfes !

En Islande, la nature semble bien souvent, déserte. Pourtant, un peuple invisible niche dans les rochers. C’est en tout ce que croit une majorité d’Islandais. La ville des elfes Hafnarfjörður est une destination de prédilection pour tous ceux qui veulent en savoir plus sur ces créatures merveilleuses. On y organise des balades contées.

Depuis près de quarante ans, un Islandais, Magnús Skarphéðinsson recueille des témoignages de l’existence de ces petits êtres, elfes ou encore nains : il a réalisé plus de sept cents interviews. De quoi alimenter le contenu de ses cours au sein de l'école qu’il a créée il y a 26 ans sur le sujet.

Le peuple invisible est pris très au sérieux dans le pays à tel point que des projets de construction de maisons ou de routes ont été modifiés pour ne pas empiéter sur son habitat supposé. Tout intrus s’exposerait au malheur s’il rompt le lien entre les elfes et les hommes.

Sur une colline d’Hafnarfjörður, probablement la plus connue dans le pays pour abriter ces êtres merveilleux, nous rencontrons une petite fille prénommée Heiðrún Jóna qui dit avoir aperçu l’un d’entre eux. “Il était là, il me regardait et ensuite, il m’a souri,” raconte-t-elle avant d’ajouter : “il avait une barbe blanche, ses vêtements étaient blancs et il avait le visage d’un homme”. Heiðrún Jóna confie ne pas avoir peur de ces créatures qui vivent à côté de chez elle. En les respectant, elle veille aussi à prendre soin de leur environnement commun.

Learning World Facebook

Learning World Twitter

Le choix de la rédaction

Prochain article

learning world

Les notes, à quoi ça sert ?