DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Petro Porochenko, le "roi du chocolat" devenu président


Ukraine

Petro Porochenko, le "roi du chocolat" devenu président

C‘était au soir de son élection, le 25 mai dernier. Petro Porochenko sait sans doute que le plus dur est à venir. Il accède à la tête d’un pays au bord de l’implosion, en quasi-faillite. Mais à 48 ans, l’homme d’affaires endosse immédiatement le costume de chef.

“L’Ukraine est actuellement en état de guerre, déclare-t-il alors. L’Ukraine est victime d’une agression. Chaque nuit, des soldats ukrainiens risquent leur vie pour rétablir l’ordre, l‘état de droit et la paix dans l’est du pays. Et moi, en tant que président et en tant que futur chef des forces armées, je ferai tout mon possible pour défendre la population, et rétablir la sécurité et la paix.”

Petro Porochenko entame sa carrière politique en 1998 comme député. Il se fait remarquer en 2004, lors de la Révolution orange. Il est alors un des principaux soutiens de Viktor Iouchtchenko, qui devient président. Les deux hommes sont proches. Mais au sein de la coalition au pouvoir, les tensions apparaissent. Les guerres d’influence, notamment avec la Première ministre Ioulia Timochenko, conduisent au divorce politique.

En 2010, Viktor Iouchtchenko est battu à la présidentielle. Mais cela n’empêche pas Petro Porochenko de rester dans les cercles du pouvoir, occupant même brièvement le poste de ministre de l‘économie sous Viktor Ianoukovitch.

Convaincu que l’Ukraine doit se tourner vers l’Europe, il s’implique dans la révolution de Maïdan, du nom de ce mouvement de contestation anti-gouvernementale, organisée sur la place de l’Indépendance de Kiev. Sa popularité parmi les manifestants le convainc de briguer le poste de président, lui que l’on surnomme le “roi du chocolat”.

Petro Porochenko a commencé en vendant des fèves de cacao. Puis il a acheté des usines de confiserie pour en faire un géant du chocolat, le groupe Roshen.
Il a ensuite diversifié son activité en achetant une usine de voiture, un chantier naval et aussi une chaîne de télévision, Kanal 5. Ce média sera un des fers de lance de la contestation contre Viktor Ianoukovitch au début de l’année.

La fortune de Porochenko est estimée à plus d’un milliard d’euros. Certains craignent qu’il ne profite du pouvoir pour favoriser ses affaires. Des accusations qu’il balaie, assurant qu’il va mettre toute son énergie au service de la population, pour pacifier le pays et redresser l‘économie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Crise ukrainienne: première rencontre Poutine - Porochenko