DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Est de l'Ukraine: les premiers engagements de Porochenko


Ukraine

Est de l'Ukraine: les premiers engagements de Porochenko

Dans son discours d’investiture, Petro Porochenko s’est engagé à maintenir la langue russe dans l’est de l’Ukraine, mais aussi à défendre l’unité du pays. A Donetsk, les réactions sont partagées. “Le dialogue ne commencera qu’avec le retrait des troupes militaires de notre territoire”, estime Denys Pouchiline, chef séparatiste de la région de Donetsk, “après avoir échangé des otages et des prisonniers de guerre de chacun des deux camps. Une fois que cela aura été fait alors peut être que le dialogue avec Porochenko sera possible, Porochenko n’est absolument pas notre président, nous ne l’avons pas élu”, poursuit-il. Dans les rues de la ville, les habitants sont partagés, à l’instar de Ludmila.

“Après un tel carnage, je ne pense plus qu’il y ait grand chose à dire. Ils nous ont tellement menti, plus personne ne leur fait confiance”, lance la quinquagénaire. “On va voir comment ça se passe”, tempère Irina, “mais je pense qu’il a une carte à jouer, comme le Porochenko “n’a pas donné d’ordres violents jusqu‘à présent”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grande-Bretagne : le vétéran fugueur rentre ravi de sa virée normande