DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : fin de la prise d'otage à l'Université de Ramadi


Irak

Irak : fin de la prise d'otage à l'Université de Ramadi

Les forces de sécurité irakiennes ont repris le contrôle de l’université Anbar à Ramadi. Le campus avait été investi dans la matinée par des hommes armés qui y retenaient des étudiants et des professeurs en otage, après avoir abattu les gardes et fait sauter le pont menant à l‘établissement. Après des échanges de tirs nourris, les forces spéciales les auraient mis en déroute.

Selon la police, qui n’a pas communiqué le bilan humain de cette attaque, les insurgés étaient des combattants de l’Etat islamique en Irak et au levant, proche d’Al-Qaïda. Ces djihadistes issus de la minorité sunnite hostile au gouvernement à majorité chiite contrôlent plusieurs quartiers de Ramadi depuis janvier et la totalité de Fallouja, en dépit des interventions de l’armée pour les déloger. Leurs attaques ont fait 4.300 morts cette année, 900 sur le seul mois de mai.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Brésil: la contestation sociale s'intensifie