DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine: les défis qui attendent Porochenko


Ukraine

Ukraine: les défis qui attendent Porochenko

Après plusieurs mois d’instabilité, l’Ukraine a désormais un président légitime. Euronews s’est intéressé aux défis qui attendent le nouveau président ukrainien avec notre correspondante à Kiev Angelina Kariakina.
Euronews – Angelina, l’une des principales revendications de Maïdan était un changement de président. Comment les gens réagissent-ils à l’investiture de Porochenko ?

Angelina Kariakina – De nombreuses personnes à Maïdan ont voulu voir le nouveau président, alors elles se sont déplacée jusqu‘à la Place Sainte Sophie, tout près d’ici, pour assister à la cérémonie. Les personnes qui sont restées ici à Maïdan, ne sont, elles, pas très enthousiastes. Elles gardent en tête la situation tendue qui persiste dans l’Est du pays. Les gens à Kiev sont inquiets face à ces événements. Ils disent ne pas pouvoir retrouver la sérénité et la joie sans le retour d’une paix durable en
Ukraine.

Euronews – De nombreux militants de Maïdan n’ont pas l’intention de quitter le centre de Kiev et veulent contrôler les actions du nouveau président. De quelles façons ?

Angelina Kariakina – En effet, certains militants vont rester à Maïdan. Ils pensent que leur présence persistante ici est l’un des meilleurs moyens pour contrôler les autorités. Ils sont nombreux à avoir passé tout l’hiver ici, mais désormais, certains sont partis. Ils sont retournés travailler ou ont rejoint les forces armées. Certains militants ont formé des ONG afin de contrôler les autorités et d‘élaborer des propositions de réforme, etc. Beaucoup de gens insistent pour que le nouveau président vienne ici en personne et rende hommage à ceux qui ont tragiquement perdu la vie au cours des rassemblements. Aucune confirmation pour le moment, mais je pense que nous verrons très bientôt ici non seulement le président Porochenko, mais aussi les membres de son gouvernement.

Euronews – Petro Porochenko est devenu non seulement le nouveau président, mais aussi le commandant en chef des forces armées ukrainiennes. Il a désormais entre les mains, la clef pour résoudre la crise à l’Est et les affrontements entre les séparatistes et les militaires. Peut-on s’attendre à plus d’actions décisives ?

Angelina Kariakina – Petro Porochenko a déjà promis que sa première visite officielle en tant que président se ferait dans le Donbass. Il a aussi promis de tenir la-bas des pourparlers avec ceux qui n’ont pas pris les armes. Lors de son discours d’investiture, il a précisé qu’il se rendrait à cette rencontre avec un plan de paix clair. Il a promis une décentralisation du pouvoir, donné des garanties aux russophones et aussi annoncé l’organisation rapides d‘élections locales anticipées dans le Donbass.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irak : fin de la prise d'otage à l'Université de Ramadi