DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dernière ligne droite avant le deuxième tour de la présidentielle en Colombie


Colombie

Dernière ligne droite avant le deuxième tour de la présidentielle en Colombie

Hier, les deux candidats ont donné leurs derniers meetings. Juan manuel Santos, le président sortant, a promis de poursuivre les négociations de paix qu’il a engagées avec les FARC, affirmant que le dialogue avançait à grands pas vers la fin du conflit qui trouble la Colombie depuis des dizaines d’années.

Juan Manuel Santos :
“Nous avons fait des avancées comme jamais auparavant dans les négociations avec la guérilla. On a fait plus en quatre ans que tout ce qui a été fait en 46 ans”.

Son rival, Oscar Ivan Zuluaga, est partisan de plus de fermeté. Il est soutenu par l’ancien président  Alvaro Uribe, qui, avec l’appui des Américains, avait lancé une campagne militaire sans précédent contre les FARC.

Oscar Ivan Zuluaga :
“Les FARC continuent de recruter des enfants, d’assassiner des Colombiens, de menacer, et de faire de nouvelles victimes tous les jours. Alors si leur vrai engagement se trouve du côté des victimes, ils doivent accepter mes conditions et suspendre toutes les actions criminelles contre les Colombiens”.

La guérilla colombienne a décrété un cessez-le-feu de ce lundi au 30 juin, le temps de laisser passer la présidentielle, dont les résultats s’annoncent très serrés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Après une nuit de combats, les autorités ont repris l'aéroport de Karachi