DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gazoduc South Stream : la Bulgarie suspend la construction


économie

Gazoduc South Stream : la Bulgarie suspend la construction

Le gazoduc South Stream qui doit amener le gaz russe en Europe sans passer par l’Ukraine fait beaucoup parler de lui en ce moment.
Dimanche c’est Sofia qui affirmait avoir suspendu les préparatifs à la construction du gazoduc qui devait commencer cet été sur le territoire bulgare, et ceci à la demande de la Commission européenne.

Bruxelles estime en effet que les règles européennes des marchés publics n’ont pas été respectées par la Bulgarie.
La Serbie de son côté a démenti avoir pris la même décision que Sofia.

“Une telle décision, a affirmé le premier ministre serbe Aleksandar Vucic devrait être prise par le gouvernement serbe, or il ne s’est pas réuni. Que je sache, tout se déroule comme prévu sur le projet South Stream. Et s’il y a du changement, le gouvernement prendra une décision et vous en serez informés”.

Mené par le géant russe Gazprom et le groupe énergétique italien Eni, le projet South Stream doit relier la Russie à la Bulgarie via la mer Noire en contournant l’Ukraine, avant de poursuivre vers la Grèce et l’Italie, la Serbie, la Hongrie, la Slovénie et l’Autriche.

Un consortium conduit par la société russe Stroytransgaz, faisant l’objet de sanctions américaines, a récemment été choisi pour la construction du tronçon bulgare de South Stream, ce qui a provoqué une vive réaction américaine.
La réaction européenne n’a pas tardé également.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Japon croissance économique révisée en hausse au premier trimestre