DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'aéroport de Bangkok en pleine croissance

Vous lisez:

L'aéroport de Bangkok en pleine croissance

Taille du texte Aa Aa

Dans cette édition spéciale de Target, direction Bangkok pour s’intéresser à l’aéroport Suvarnabhumi, qui vient tout juste d’entamer une nouvelle phase d’extension. Il s’agit de l’un des plus beaux aéroports de la planète, avec sa tour de contrôle de 132 mètres, la plus haute au monde. Il dessert 71 pays et enregistre 300 000 vols par an.

Grâce à cette extension, qui entre dans sa deuxième phase, l’aéroport de Survarnabhumi compte augmenter sa capacité en terme de nombre de passagers, mais aussi développer le fret, pour devenir une véritable porte d’entrée sur l’Asie. Opérationnel depuis 2006, high-tech, hyperfonctionnel, et situé à peine à 25 kilomètres du centre-ville, l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok est régulièrement classé dans le top 5 des meilleurs aéroports du monde et devrait dévoiler son nouveau visage en 2017.
“La deuxième phase de la construction de l’aéroport de Suvarnabhumi représente un investissement de l‘équivalent d’1,4 milliard d’euros”, précise Boonrit Chitrabiab, représentant d’Aéroports de Thaïlande (AOT). “Nous allons étendre la capacité passagers de 45 millions à 60 millions de passagers par an”, poursuit-il. Les travaux prévoient l’agrandissement du métro, qui permet de transporter les passagers, la construction d’un nouvel immeuble d’affaires avec des parkings, le développement des infrastructures d’eau et d’électricité, mais aussi et surtout l’extension du terminal principal et la construction d’un tout nouveau satellite. “Cette extension, d’un kilomètre de long, et haute de quatre étages, s‘étendra sur près de 216000 mètres carrés”, relève Boonrit Chitrabiab. “Il y aura 28 portes, dont huit spécialement conçues pour les Airbus A380.”

Développer le trafic passagers et booster le fret

Survanabhumi possède aujourd’hui une capacité de trois millions de tonnes par an, soit l’équivalent du fret traité dans les aéroports les plus performants au monde, comme celui de Shanghaï par exemple. L’autre particularité de Survanabhumi réside dans sa zone franche et ses entrepôts directement connectés au terminal cargo, qui constituent une organisation unique au monde. “Les avantages de cette zone franche, ce sont l’exemption de droits de douane et le taux de TVA à 0%, mais surtout un gain de temps et d’argent, grâce au terminal cargo situé à 100 mètres des entrepôts”, explique Wallapa Stirachavarn, directrice de la stratégie chez Eagles Air & Sea. “Nous avons vraiment tout pour être un véritable hub sur l’Asie. Les produits qui arrivent ici peuvent être réacheminés un peu partout en Asie en tout juste 24 heures”.

Une plateforme logistique multimodale
L’aéroport, directement connecté aux cinq autres aéroports internationaux du pays, constitue une véritable plateforme multimodale, située à deux kilomètres de l’autoroute, à six kilomètres du réseau de chemin de fer, et à 60 kilomètres des installations portuaires. À terme, Survanabhumi pourrait accueillir 120 millions de passagers et 6,5 millions de tonnes de fret par an.