DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brasilia cède à 48h de la Coupe du monde


Brésil

Brasilia cède à 48h de la Coupe du monde

Dilma Rousseff cède aux revendications des grévistes à 48 heures du lancement de la Coupe du monde. La président brésilienne promet notamment de développer le programme de logement existant.

Le gouvernement entend calmer la grogne sociale qui a débuté l’année dernière contre les dépenses générées par l‘État pour l‘événement. À Sao Paulo, les employés du métro ont donc suspendu leur mouvement hier. Une grève qui avait provoqué des bouchons monstres dans la capitale économique du pays. “Nous nous réunirons à nouveau le 11 pour éventuellement reprendre la grève le 12”, explique Altino de Melo Prazeres, l’un des responsables du mouvement. “Cela dépend de la réadmission de nos 42 collègues.”

42 salariés du métro avaient été licenciés pour avoir participé à des piquets de grève. Inacceptable pour les syndicats, qui laissent peser la menace d’une nouvelle grève sur fond d’affrontements récurrents entre manifestants et police militaire.

Ce mouvement de contestation exige une augmentation des dépenses publiques pour l‘éducation, la santé, les transports, mais aussi le logement. Notamment pour des milliers de personnes expulsées par les autorités en raison des travaux occasionnés par la Coupe du monde.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Gaz : négociations de la dernière chance entre Kiev et Moscou