DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chasse à la baleine : le Japon défend une "utilisation durable des ressources"


Japon

Chasse à la baleine : le Japon défend une "utilisation durable des ressources"

Les autorités japonaises ont bien l’intention de relancer la chasse à la baleine, en dépit des protestations internationales.

Fin mars, la Cour internationale de Justice (CIJ) a pourtant ordonné au Japon d’arrêter cette chasse dans l’Antarctique. Pas question, ont dit les juges, de faire passer une pratique à des fins commerciales sous couvert d’activités de recherche scientifique.

Mais le Premier ministre n’en a cure. Devant une commission parlementaire ce lundi à Tokyo, Shinzo Abe a dit que la chasse à la baleine faisait partie de la culture japonaise. Lui-même est originaire d’une province qui dispose d’un des plus importants ports de pêche baleinière de l’archipel.

Joji Morishita est le représentant japonais au sein de la Commission baleinière internationale. Ce mardi, il a défendu la position de Tokyo dans ce dossier. “Certains pays pensent que les baleines sont une espèce à part, une espèce sacrée, a-t-il dit. Mais ce point de vue ne doit pas être imposé dès lors que ces ressources sont utilisées de manière durable”.

Les campagnes de pêche à la baleine menées par le Japon donnent lieu à chaque fois à des incidents avec les associations de défense des cétacés, notamment l’ONG Sea Shepherd.

Selon un sondage publié récemment, seuls 14% des Japonais avouent consommer de la baleine, mais plus de la moitié des personnes interrogées se disent pourtant favorables à la reprise de la chasse.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Corée du Sud : colère et émotion à l'ouverture du procès de l'équipage du ferry naufragé Sewol