DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Sud : colère et émotion à l'ouverture du procès de l'équipage du ferry naufragé Sewol


Corée

Corée du Sud : colère et émotion à l'ouverture du procès de l'équipage du ferry naufragé Sewol

Vive émotion en Corée du Sud, à l’ouverture du procès de l‘équipage du ferry Sewol qui avait fait naufrage en avril dernier.

C’est dans une atmosphère tendue que les prévenus ont été présentés au tribunal de Gwangju, dans le sud-ouest du pays. Le capitaine et ses trois principaux assesseurs sont poursuivis pour homicide par négligence. Onze autres membres d‘équipage doivent répondre d’accusations moins lourdes.

Présentes au tribunal les familles des victimes ont exprimé leur colère.

476 personnes se trouvaient à bord du ferry lorsqu’il a chaviré le 16 avril. Le bateau a vraisemblablement été déséquilibré par un excédent de charge. Le ferry effectuait la liaison entre Incheon et l‘île de Jeju et naviguait semble-t-il à une vitesse excessive.

Le bilan est de 290 morts, en majorité des lycéens qui étaient en voyage scolaire. Douze personnes sont encore portées disparues. Deux mois après l’accident, des plongeurs continuent d’explorer l‘épave à la recherche des derniers corps manquants.

L‘équipage du Sewol est accusé d’avoir quitté le ferry alors qu’il se couchait irrémédiablement sur le flanc. Les témoignages des survivants ont mis en évidence l’incompétence de l‘équipage qui dans un premier temps a ordonné aux passagers de rester dans leurs cabines. L’ordre d‘évacuation est arrivé très tard.

L’enquête a aussi démontré la négligence et la corruption qui sévirait au sein des autorités de contrôle et de sécurité maritime.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Violentes intempéries en Allemagne : au moins six morts