DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hongrie : grogne contre les atteintes à la liberté de la presse


Hongrie

Hongrie : grogne contre les atteintes à la liberté de la presse

Environ un millier de personnes se sont rassemblées devant le Parlement ce lundi. Elles protestaient notamment contre le licenciement du rédacteur en chef d’un site web d’information, Origo, qui avait enquêté sur les dépenses d’hôtel à l‘étranger de Janos Lazar, figure montante de la droite hongroise. Des dépenses qui seraient très élevées.

“Il s’agit d’une limitation de la liberté de la presse, non pas au moyen d’une loi ou d’un décret, mais par l’intimidation, ce qui est pire”, déplorait une manifestante. “S’il y a beaucoup de manifestations comme celles-ci, le gouvernement pourrait entendre la voix du peuple, et même si le gouvernement n’admet pas ses erreurs, tôt ou tard, cela changera les choses, au moins, je l’espère”, indiquait un autre protestataire.

Autre dossier dans le collimateur des protestataires : un projet de taxe sur les revenus publicitaires. Le 5 juin, des dizaines de chaînes de télévision, stations de radio, et sites internet avaient déjà protesté contre ce projet qui prévoit de taxer jusqu‘à 40 % les revenus publicitaires. Même des médias de droite, considérés comme les porte-voix du gouvernement, se sont associés à la contestation.

Avec AFP et notre correspondante Andrea Hajagos

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mini-sommet de dirigeants conservateurs européens en Suède