DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les insectes hautement radiographiés


science

Les insectes hautement radiographiés

En partenariat avec

Les hommes se sont souvent inspirés de la nature pour mettre au point leurs innovations industrielles. Et ils regardent de près les insectes et la façon dont ils se déplacent. Et pour étudier tout cela rien de mieux que des radiographies. Sauf que celles prises par l’institut de technologie de Karlsruhe sont un peu particulières. Elles sont 3D et prises à une cadence de 100 000 images par seconde…

Thomas Van De Kamp : “Nous avons développé un nouveau type de cinéma 3D qui pourrait être pensé comme un film aux rayons X. Avec le film 3D nous prenons de très nombreuses images en un temps très court. Ainsi, nous pouvons créer une séquence de film qui est tellement rapide que c’est comme un vrai film.”

En menant à bien ces expériences sur des scarabées, les chercheurs ont pu voir ainsi en détail les mouvements internes des insectes. Quelque chose qui serait impossible avec un scanner classique.

Or là on peut observer les sujets sous des angles tout à fait inédits.

Thomas Van De Kamp : “On connaît plus d’un million d’insectes mais on ne connaît pas du tout comment fonctionne la dynamique de leurs mouvements internes. Et avec cette technologie, on peut vraiment voir les mouvements et observer les possibilités d’applications techniques qu’il y aurait pour ce type de jointures.”

Des jointures biologiques qui pourraient inspirer de nouveaux systèmes mécaniques. Les chercheurs de l’institut technique ont dénommé leur appareil “cinétomographe” en hommage au premier film à la toute fin du XIXe siècle.

Le choix de la rédaction

Prochain article

science

Requins : les dents de l'amer