DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Alice Oliveira : "La Coupe du monde ne rapporte rien à la population brésilienne"


insiders

Alice Oliveira : "La Coupe du monde ne rapporte rien à la population brésilienne"

En partenariat avec

Alice Oliveira est la porte-parole de l’Association des travailleurs du sexe de la région du Ceara, au Nord Est du Brésil.
Elle nous livre son sentiment sur l’impact social de la Coupe du Monde, dont le seul bénéficiaire sera à ses yeux la FIFA.

Qui va gagner cette Coupe ? Pas les brésiliens. On dit que les stades vont rester, les routes vont rester; ça, c’est sûr qu’ils vont rester! Mais la mobilité au Brésil doit se développer indépendamment de la Coupe du Monde!

Le tourisme aussi! Le Brésil a besoin du tourisme, il y a de très beaux endroits, on doit investir dans cela. Et il faut qu’il y ait une industrie. Par contre, ce qu’on ne peut pas permettre, c’est quil y ait des avions qui viennent de l’Europe, remplis d’hommes, qui viennent ici avec un seul but. Non pas de connaître les plages, le Certao, ou d’autres endroits; mais pour connaître les femmes.

Ils sortent d’Europe avec des books, où ils ont deja choisi des filles, avec lesquelles ils veulent être l Il y a un très grand marché la-dessus, des gens qui gagnent beaucoup d’argent avec cela. Mais ce n’est pas Monsieur tout le monde, ce sont des gens avec beaucoup de pouvoir.
Et alors comment nous, pouvons-nous démonter un tel réseau ?
On ne peut pas, on y arrive pas, et ces personnes gagnent toujours.

La population brésilienne ne gagne rien. Qui se fait de l’argent? C’est la FIFA, c’est la coupe de la FIFA!

Même leur propagande le dit, c’est la coupe de la FIFA!
C’est la FIFA qui va gagner, ce sont les entrepreneurs du football qui vont gagner

Au Brésil il existe une culture selon laquelle quand on a un gros événement, il y a des gens qui font du petit commerce, en vendant de la nourriture.
Sauf quil y a une loi qui dit que ce genre de choses ne pouront exister qu‘à 2 ou 3 kilomètres de distance des stades.

Quand ce n’est pas la Coupe du Monde, les gens qui viennent regarder un match, ils peuvent se restaurer dans des petits stands de ce type. Mais ce genre de travail là va être impossible. Ceux qui se préparaient en achetant des boissons, des choses a vendre, si on les découvre à faire cela, ils risquent de se faire arrêter.

Alors quel est nôtre bénéfice ? Même les bars, s’ils veulent mettre un écran télé et ouvrir une petite terrasse pour que les habitués puissent regarder le match, ils risquent de se faire arrêter. Ils n’ont le droit de le faire que s’ils paient des droits à la FIFA. Qui gagne ?

Sans parler du fait que malgré tous les investissements , le Brésil n’avait pas besoin de tous ces stades de foot.
Dans une situation normale , sans la Coupe on pouvait peut-être faire des travaux sur quelques uns d’entre eux, mais on avait pas besoin de construire tout cela.
On a deja eu l’expérience avec la Coupe des Conféderations

Les gens du Ceara qui pensaient qu’ils pouvaient gagner quelque chose, se sont déjà rendus compte que ce n’est pas possible.
Même les taxis! Ils ne vont pas pouvoir rester à proximité des stades, il faut des licences spéciales, il y a tout un système qui est déjà prévu.
Et il faut payer tant d’argent!

Qui va gagner avec tout ca ? Sûrement pas le peuple brésilien. C’est regrettable. Tout ce debat aurait du avoir lieu au moment où on a envisagé de faire cela, au moment de la candidature pour la Coupe du Monde.
Toute la communauté aurait du y participer.

C’est pour cela qu’on a ces manifestations contre la Coupe. Et cela ne va qu’empirer On va avoir beaucoup de détentions, on va avoir des morts, on va avoir des blessés, car les manifestations vont continuer.
La police se prépare pour une vraie guerre. C’est clairement ça.

Le pays a une constitution mais pendant la Coupe du Monde la constitution est mise à la poubelle.
Ce qui prévaut c’est la constitution de la FIFA. La FIFA a même changé des lois. Ils ont fait approuver une loi selon laquelle les touristes n’ont pas besoin de visas, il n’ya qu‘à aller sur un site internet, entrer un document et entrer dans le pays.
Il n’y a plus de contrôles; on ne veut plus savoir qui sont les gens qui viennent. On est en train de perdre des lois et pire, on est en train de perdre le respect les uns envers les autres. Et tout ça pourquoi ?

Moi je pense que ce n’est pas important que la Coupe du Monde nous laisse un stade, des routes; ça c’est l’obligation de l’Etat. Le gouvernement doit apporter la mobilité, les infrastructures, toutes les conditions pour que les brésiliens puissent se sentir bien dans leur pays.
Et pour ceux qui viennent de l’extérieur, qu’ils soient toujours les bienvenus; du moment qu’ils respectent ce qu’on a içi.
Je crois que c’est fondamental. Mais pas de la façon dont c’est en train d‘être fait: le gouvernement a déchiré toutes les lois, et les a mises à la poubelle. Moi je ne vois aucun avantage à cela.

Le choix de la rédaction

Prochain article

insiders

Tourisme sexuel : la face cachée de la Coupe du monde au Brésil