DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réfugiés syriens en Jordanie : l'eau pourrait manquer

Vous lisez:

Réfugiés syriens en Jordanie : l'eau pourrait manquer

Taille du texte Aa Aa

L’afflux massif de réfugiés syriens en Jordanie a mis à rude épreuve les services publics, à commencer par les ressources en eaux. Au camp de Zaatari, en plein désert, les agences humanitaires ont du mal à répondre aux besoins des 100.000 réfugiés. Et ce sera d’autant plus difficile dans les prochaines semaines, car au coeur de l‘été, les régions du nord réduisent l’approvisionnement en eau. Alors les puits environnants sont précieux.

“ Quand le camion est plein, nous testons la qualité du chlore et de l’eau et nous la donnons à la population seulement quand on est certain que l’eau a le bon dosage en chlore et qu’elle peut être consommée “, explique un travailleur.

En plus des deux puits à l’intérieur du camp, l’eau est acheminée de l’extérieur par ces camions. Mais l’UNICEF estime qu’il lui faudrait sept millions d’euros pour continuer à assurer la fourniture en eau, la sécurité sanitaire et la gestion des déchets.

“ On ne peut pas créer plus d’eau en Jordanie. L’Unicef, les Nations Unies et leurs partenaires encouragent donc le gouvernement à améliorer le pompage et à entretenir et réhabiliter les puits de forage pour que le système fonctionne plus efficacement “, nous dit un responsable de l’UNICEF sur place.

Alors que le conflit syrien est dans sa quatrième année, deux millions et demi de personnes ont fui le pays. La Jordanie en accueille près de 600.000.