DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Didier Lockwood ouvre le festival Gnaoua


le mag

Didier Lockwood ouvre le festival Gnaoua

En partenariat avec

Le violoniste Didier Lockwood a ouvert le festival Gnaoua et musique du monde, un festival qui se déroule à Essaouira au Maroc.
Il s’est produit avec Karim Ziad, Hassan Boussou et Foulane Bouhssine.

Didier Lockwood : “Dès qu’on a compris le système on se prend au jeux et puis on rendre vraiment dans cette hypnose et c’est impressionnant parce que on n’a plus envie que ça s’arrête ? La musique à ce niveau là, à un effet euphorisant, c’est enivrant on va dire. Pour ça j’aime bien l’Afrique en général parce qu’en Afrique on est sur cette sensation instinctive qu’on a complètement évacuée chez nous. Là c’est de l’ordre de la prémonition et de la synchronicité.. vous voyez ce que je veux dire, c’est très intéressant.”

Hassan Boussou a 40 ans et il est toujours considéré comme un jeune Maâhlem, un jeune maître de la musique gnaoua.

Petit boeuf en backstage entre Lockwood et Hassan Boussou.

Hassan Boussou : “La musique Gnaoua est toujours ouverte pour toute les musiques du monde et c’est une musique mère qui est compatible avec tous les style et qui a toujours des moyens de s’adapter et de créer et improviser surtout.”

Après cette session Gnaoua, Didier Lockwood est revenu sur scène avec son propre trio et un large répertoire entre jazz et improvisation funk.

Prochain article

le mag

Des graffitis pour éduquer les enfants des rues de Djakarta