DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Diversification, innovation et évolution, les PME misent sur les subventions


business planet

Diversification, innovation et évolution, les PME misent sur les subventions

Il y a 5 ans une société tchèque spécialisée dans la fabrication de récipients sous pression a décidé de se diversifier. Elle a monté un dossier et a obtenu une subvention via le Fonds européen de développement régional. En tout près de 900 000€ qui lui ont notamment permis de concevoir et de commercialiser une chaudière biomasse, un produit unique au monde.

“Nous sommes les seuls à être capable de brûler les bottes de pailles entières, sans les couper. Cela permet d‘économiser 157 kilowatts d‘électricité à l’heure. C’est notre “atout compétitivité ! “, explique Klára Pavlícková, responsable commerciale de la société Step TRUTNOV

Cette PME Tchèque a donc relancé son activité dans le secteur des éco-energies. La subvention obtenue lui a permis de financer son secteur Recherche et Développement et de développer la formation de son personnel à ces nouvelles activités.

Enfin, cette diversification a largement ouvert la voie à de nouveaux marchés, notamment à l’international et a préservé l’emploi de cette entreprise basée dans une région ayant beaucoup souffert de la crise.

“En 2009, nous étions 46 employés. Aujourd’hui, nous sommes 51. L‘évolution peut paraître peu significative, mais nous sommes l’une des rares entreprises de cette région à avoir survécu à la crise en 2009”, ajoute Klára Pavlícková.

Les subventions dont a bénéficié cette entreprise tchèque proviennent des investissements de la politique européenne dite “de cohésion”.

Entre 2007 et 2013, quelque 70 milliards d’euros ont été investis. Ainsi, 70 000 start-ups ont été soutenues et 250 000 emplois ont été créés dans des PME.

Concrètement, cette politique de cohésion prend la forme de subventions, de prêts ou de garanties bancaires qui sont accordés aux entrepreneurs selon certains critères : “il doit avoir un passé d’entrepreneur, il doit entreprendre dans un domaine que l’Union Européenne soutient, avoir un bon business plan et définir clairement ses objectifs”, détaille Jan Novotný, le vice-président de la Chambre de Commerce tchèque.

Les entrepreneurs qui souhaitent accéder à ces fonds européens, disposent de point de contact dans leur pays ou dans leur région, par exemple via les Chambres de Commerce et d’industrie.

“Nous fournissons des informations et du conseil à nos membres, mais aussi à tous les autres entrepreneurs, sur les opportunités de fonds structurels européens. En plus, nous accompagnons les entrepreneurs afin qu’il ne se sente pas perdu durant le processus”, ajoute Jan Novotný.

“Pour moi, la clé du succès, c’est de posséder la technologie, le produit, les fonds pour innover et investir. Et d’avoir les compétences pour développer notre unique technologie”, conclut Klára Pavlícková, responsable commerciale de la société Step TRUTNOV.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

business planet

Franchise sociale, une autre idée du business