DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : les jihadistes menacent Bagdad


Irak

Irak : les jihadistes menacent Bagdad

Des insurgés paradant en Irak : nous sommes à Mossoul, la deuxième ville d’Irak, tombée mardi dans les mains des combattants islamistes. Ce jeudi soir, ils se sont emparés de deux secteurs au nord-est de Bagdad, selon des officiers. On les disait à 90 km de la capitale. L’armée irakienne a réagi avec des raids aériens sur Mossoul et Tikrit ; il faut absolument stopper l’avancée des insurgés de l’Etat islamique en Irak et au Levant : l’EIIL serait composée de 10.000 à 15.0000 jihadistes, un groupe dangereux, présent aussi en Syrie. Depuis mardi, environ un demi-million d’habitants ont fui Mossoul.

Ici à Tikrit, prise mercredi, l’EIIL a fait prisonniers 300 soldats, qui quittent leur base, en civil. Face à la débandade de l’armée, jamais vraiment reconstruite après la chute de Saddam Hussein, le Premier ministre a appelé “les tribus à former des unités de volontaires” pour combattre les insurgés.

Craignant un assaut contre Kirkouk, les forces du Kurdistan ont pris le contrôle de cette ville pétrolière disputée depuis des années par la région autonome et le gouvernement de Bagdad.

  • Area controlled by militants and current fighting

  • Main iraqi oil fields

    (source: www.eia.gov)

  • Area controlled by militants in Syria and Iraq

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irak: la communauté internationale discute mais n'agit pas (encore)