DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : Obama n'enverra pas de GIs contre les islamistes


Irak

Irak : Obama n'enverra pas de GIs contre les islamistes

Le président américain Barack Obama a réagi ce vendredi à l’offensive des extrémistes sunnites en Irak. Il a notamment pointé du doigt la part de responsabilité des dirigeants politiques irakiens : “que ce soit clair : ce n’est pas uniquement, ni même principalement un défi militaire. Ces dix dernières années, les troupes américaines ont fait des sacrifices extraordinaires pour donner aux Irakiens l’opportunité de décider de leur avenir. Malheureusement, les dirigeants irakiens se sont trop souvent montrés incapables de surmonter la méfiance et les différences sectaires qui couvent depuis longtemps. (…) Et en l’absence de ce type d’effort politique, toute action militaire à court terme, y compris l’aide que nous pourrions apporter, sera vouée à l‘échec.”

Barack Obama a totalement exclu d’envoyer des troupes au sol, mais il s’est donné quelques jours pour étudier les différentes options afin d’aider Bagdad à contre les islamistes.

Stefan Grobe, correspondant d’euronews à Washington :
“L’effondrement des forces de sécurité irakiennes a pris l’administration Obama par surprise, même si la Maison blanche affirme avoir accru son aide militaire depuis quelque temps déjà. Alors quelle est la prochaine étape ? Obama a exclu d’envoyer des troupes au sol, mais des frappes aériennes sont de plus en plus probables.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irak : "Il faut prendre la menace au sérieux"