DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mondial-2014 : le Brésil réussit son entrée


the corner

Mondial-2014 : le Brésil réussit son entrée

Le coup d’envoi du plus grand évènement sportif de l’année a été donné ce jeudi avec le match d’ouverture entre le pays organisateur et la Croatie.

Neymar et le Brésil ont parfaitement débuté “leur” Coupe du monde en battant la Croatie 3 buts à 1.

A l’Arena de São Paulo, la Seleçao concède l’ouverture du score dès la onzième minute sur un but contre son camp de Marcelo.

Mais Neymar, la star du Barça, signe un doublé en transformant notamment un pénalty plus que litigieux.

Et Oscar assure la victoire de son équipe en faisant à son tour trembler les filets dans les arrêts de jeu.

Le Brésil prend donc la tête du groupe A et déjà une petite option en vue d’une qualification pour les huitièmes de finale.

La revanche de 2010

La compétition se poursuit ce vendredi avec l’autre rencontre du Groupe A, Mexique-Cameroun, le duel entre le Chili et l’Australie, mais surtout le choc entre l’Espagne et les Pays-Bas, la revanche de la finale de 2010.

Les Espagnols ont conquis leur titre mondial face aux Néerlandais; ils le remettent en jeu contre ces mêmes adversaires.

Andrès Iniesta et ses partenaires, qui ont aussi remporté les deux derniers championnats d’Europe, ont encore renforcé leur effectif avec la naturalisation de Diego Costa, né au Brésil.

Vicente del Bosque pourrait aligner d’entrée l’attaquant de l’Atlético Madrid qui a pourtant vu sa fin de saison pourrie par une blessure à la cuisse droite.

Diego Costa : “Je me sens beaucoup mieux, aucun doute là-dessus. La blessure est derrière moi, je suis maintenant à 100% , il n’y aura pas le moindre problème…”

Des problèmes, Luis van Gaal en a eu ces derniers temps avec la perte sur blessure de deux de ses milieux de terrain, Kevin Strootman et Rafael van der Vaart.

Les “Oranje”, éliminés dès le premier tour lors de l’Euro-2012, ont quand même des arguments à faire valoir, surtout devant, avec le trio Arjen Robben – Wesley Sneijder – Robin van Persie.

Dans la foulée, l’autre match du groupe B entre le Chili et l’Australie aura lieu à l’Arena Pantanal de Cuiabá.

On mise sur le Mexique et le Chili

Qui sortira vainqueur du duel hispano-batave programmé à Salvador ? C’est le moment que vous attendez tous : les pronostics de l‘équipe sports d’euronews. Et n’oubliez pas, vous pouvez nous envoyer vos pronostics sur les réseaux sociaux avec le hashtag TheCornerScores.

Les Camerounais ont-ils digéré l’affaire des primes ? En tout cas, ils sont arrivés au Brésil avec 24 heures de retard; on mise donc sur une victoire 2-0 du Mexique.

Pour Espagne et Pays-Bas, on prédit un nul. Après tout, en 2010 en finale, il y avait zéro partout entre les deux équipes avant la prolongation…

Enfin pour nous, sur le papier, avantage certain au Chili, 14e au classement de la FIFA, face à l’Australie, seulement 62e…

La FIFA est en guerre

La FIFA n’a pas à se prémunir d’attaques extérieures venant des médias ou de l’opinion publique, mais de Michel Platini pour qui “le règne de Sepp Blatter est terminé”.

Ils avaient fait campagne ensemble en 1998 quand Blatter avait accédé à la présidence de la FIFA avant que Platini ne devienne le patron de l’UEFA.

Depuis, les deux hommes ont pris leur distance, s’opposant notamment sur l’arbitrage vidéo ou l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Surtout, Sepp Blatter, qui avait déclaré en 2011 que ce serait son quatrième et dernier mandat à la tête de la FIFA, a visiblement changé d’avis.

Lors du Congrès de l’organisation, à São Paulo, il a juré “que sa mission n‘était pas finie”.

Réaction immédiate de Michel Platini : “je ne le soutiens plus, car la FIFA a besoin d’un nouveau souffle”.

Reste à savoir si l’ancien meneur des Bleus se présentera en mai 2015 face au dirigeant suisse; il le dira d’ici la fin du mois d’août.

Comme à la maison

Tous les supporteurs allemands n’ont pas pris l’avion pour aller encourager la Mannschaft au Brésil.

Certains préfèrent regarder les matches sur leur canapé, mais pas forcément à la maison.

Vous ne quittez votre canapé pour rien au monde ?

Qu‘à cela ne tienne, emmenez-le dans un stade, en l’occurrence celui de l’Union Berlin.

Et installez-vous confortablement dessus pour y suivre les rencontres du Mondial.

La pelouse est donc transformée en vaste salon, et tout est fait pour que les fous de football passent un bon moment.

“Il faut penser positif, on va gagner le titre” dit cette femme.

“C’est une atmosphère très cool” ajoute cet homme. “On peut traîner tranquillement et après, on va prendre du bon temps durant les matches.”

Et que ceux qui n’auraient pas le courage de transporter leur canapé se rassurent, ils pourront également, et gratuitement, s’installer en tribune pour regarder les matches sur les écrans géants du stade.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the corner

Le Jour J de la fièvre brésilienne