DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : les chiites appelés à repousser les jihadistes


Irak

Irak : les chiites appelés à repousser les jihadistes

L’appel de Kerbala marque-t-il le début officiel d’une guerre religieuse en Irak ? Fait rarrissime : lors de la prière dans la ville sainte de Kerbala, l’un des plus hauts chefs chiites du pays a appellé les musulmans chiites à prendre les armes pour stopper l’avancée des insurgés sunnites. Des volontaires ont été appellés à se joindre aux forces de sécurité. Alors que les jihadistes paradent, quelques milliers de volontaires ont déjà répondu à un appel similaire du gouvernement irakien.

Le Premier ministre affirmait hier que l’armée et la police avait commencé à “nettoyer” certaines villes de ces jihadistes, mais ils gardent l’avantage dans de nombreuses villes. Kirkouk a été saisie par les forces kurdes irakiennes, qui depuis des années se disputaient, avec le pouvoir central, cette ville pétrolière.

Selon l’ONU des “soldats irakiens ont été sommairement exécutés durant la prise de Mossoul”. On en voit ici, capturés par les jihadistes. A Bagdad l’ambiance est extrêmement tendue, les rues sont désertes, les habitants font des stocks de provision, redoutant
l’invasion des jihadistes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

En Espagne, le plan social de Coca-Cola fait "pschitt"