DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle en Afghanistan : les électeurs tranchent

Vous lisez:

Présidentielle en Afghanistan : les électeurs tranchent

Taille du texte Aa Aa

Jour J pour Abdullah Abdullah, son rival et les Afghans qui votaient ce samedi au second tour de la présidentielle en Afghanistan. Ancien porte-parole du commandant Massoud et ex-ministre des Affaires étrangères, Abdullah Abdullah est arrivé largement en tête du premier tour le 5 avril avec 45 % des suffrages. Il a voté à Kaboul avec le sourire. On est loin de la présidentielle de 2009, lorsque l’ancien porte-parole du commandant Massoud s‘était retiré du deuxième tour avec fracas, en dénonçant des fraudes massives.

C’est également dans la capitale afghane, qu’Ashraf Ghani a mis lui aussi son bulletin dans l’urne. L’ ex-cadre de la Banque mondiale et ancien ministre des Finances du président sortant Hamid Karzaï, a récolté 31,6% des voix en avril. Ashraf Ghani qui est âgé de 65 ans avait quitté l’Afghanistan en 1977 pour n’y revenir que 24 ans plus tard après la chute des talibans en 2001.

Ce scrutin marque la fin de l‘ère Karzai, seul homme à avoir dirigé l’Afghanistan après le renversement du régime des talibans. Un dirigeant auquel la Constitution interdit de briguer un troisième mandat. Son successeur prendra ses fonctions le 2 août.

Comme au premier tour, le déchaînement de violence promis par les talibans ne semblait guère décourager les électeurs ce samedi.

Les résultats provisoires devraient être publiés le 2 juillet.

L’heureux élu devra régler une question urgente : la signature d’un traité bilatéral de sécurité avec Washington, qui permettrait le maintien d’un contingent américain d’environ 10.000 hommes. Et ce, après le départ des 50.000 soldats de l’Otan, d’ici à la fin de cette année.

Avec AFP et Reuters