DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Jour J pour la France et la Suisse


the corner

Jour J pour la France et la Suisse

Dans ce numéro du Corner, on va évoquer les débuts de la France et de la Suisse dans ce Mondial-2014.

Mais on commence avec la victoire 2-1 de l’Italie contre l’Angleterre à Manaus, au coeur de l’Amazonie.

Le milieu de la Juventus Claudio Marchisio est le premier à faire trembler les filets, mais Daniel Sturridge égalise deux minutes plus tard.

C’est finalement Super Mario, Mario Balotelli, qui offre la victoire à son équipe en trompant Joe Hart de la tête à la 50e minute.

L’Uruguay en perdition

Le Costa Rica crée la surprise en battant l’Uruguay trois buts à un.

La Celeste, demi-finaliste il y a quatre ans, atteint pourtant la mi-temps avec un but d’avance grâce à un pénalty converti par Cavani.

Avant de céder à trois reprises au retour des vestiaires et de finir la rencontre à dix après l’expulsion de Maxi Pereira pour un vilain geste sur Joel Campbell.

Les Costaricains peuvent conserver précieusement le classement provisoire de ce groupe D qui les voit devancer trois anciens vainqueurs de l‘épreuve : l’Italie, l’Angleterre et l’Uruguay.

Et 1, et 2, et 3-0 pour la Colombie

Les “Cafeteros”, de retour en Coupe du monde après 16 ans d’absence, ouvrent le score contre les Grecs dès la sixième minute via Armero.

Après le repos, Gutierrez et Rodriguez corsent l’addition sous les yeux de Falcao, présent en tribune et non pas sur le terrain après sa blessure au genou gauche survenue en janvier dernier.

La Côte d’Ivoire s’impose face au Japon

Toujours dans le groupe C, la Côte d’Ivoire, menée 1 à 0, a renversé la situation et dominé le Japon (2-1) à Recife. Il a fallu attendre la deuxième mi-temps pour que les Ivoiriens douchent les espoirs nippons.

Les Bleus entrent en scène

La France va débuter sa Coupe du monde contre le Honduras à Porto Alegre.

Franck Ribéry forfait à cause d’une lombalgie, c’est sur les épaules de Karim Benzema que pèsera la responsabilité de mener l’attaque tricolore.

Sur les côtés, Didier Deschamps devrait aligner Olivier Giroud ou Antoine Griezmann et Mathieu Valbuena dans son traditionnel 4-3-3 avec au milieu Cabaye, Matuidi et Pogba.

Les Bleus sont jeunes (26 ans et demi de moyenne d‘âge) et ils manquent d’expérience (seuls trois joueurs comptent plus de 50 sélections) mais c’est peut-être le meilleur moyen de tourner définitivement la page de Knysna !

Attention, le Honduras ne se présente pas en victime expiatoire fort de son potentiel physique et de son nul zéro partout contre l’Angleterre en match de préparation.

Et la sélection d’Amérique centrale pointe au 33e rang du classement de la FIFA quand la France n’est que 17e…

De son côté, la Suisse d’Ottmar Hitzfeld, tête de série de ce groupe E, va faire son entrée en lice contre l’Equateur.

Le Mondial de Messi ?

Les Argentins, qui font partie des grands favoris pour la victoire finale, vont affronter la Bosnie-Herzégovine.

Alejandro Sabella s’est payé le luxe de laisser Carlos Tevez à la maison; il faut dire qu’il a d’autres atouts dans sa manche avec Higuain, Agüero, Di Maria et Messi.

Le prodige du Barça va disputer son troisième Mondial et rêve d’offrir à son pays un titre qui lui échappe depuis 1986, à l‘époque d’un certain Diego Maradona.

Si l’attaque de l’Albiceleste est impressionnante, sa défense apporte moins de garanties à l’image de Sergio Romero, pas titulaire à Monaco.

C’est au mythique Maracana de Rio que la Bosnie va donc faire sa première apparition en phase finale d’un Mondial.

Les joueurs de Safet Susic sont certes novices, mais ils jouent pour la plupart dans les grands clubs européens, comme Spahic au Bayer Leverkusen, Pjanic à la Roma et Dzeko à Manchester City.

En novembre dernier, ils avaient perdu 2-0 contre les Argentins lors d’un match amical.

L’autre duel de cette poule mettra aux prises le Nigeria, vainqueur de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, à l’Iran, qui n’a gagné qu’un match de Coupe du monde, en 1998, face aux Etats-Unis.

Français, Suisses et Argentins ont la faveur des pronostics

Faire des pronostics en football n’est pas chose aisée, mais au sein de la rédaction sports d’euronews, on se mouille.

Comme vous pouvez le faire en nous adressant vos commentaires ou en nous donnant vos pronostics sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag TheCornerScores.

Confiant en la Nati ? Assurément. On voit bien la Suisse battre l’Equateur 2 buts à 1.

Chauvin ? Peut-être. En tout cas, on met une pièce sur une victoire 2-0 de la France face au Honduras.

L’Argentine, une valeur sûre ? A nos yeux, oui, d’où ce pari : 3-1 contre la Bosnie-Herzégovine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the corner

Les Pays-Bas se vengent de l'Espagne