DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Egypte commence à agir contre le viol, cancer de sa société


Egypte

L'Egypte commence à agir contre le viol, cancer de sa société

Le harcèlement et le viol, cancer de la société égyptienne. C’est contre ce fléau que ces femmes manifestent au Caire. La dernière agression médiatisée est celle d’une jeune étudiante lors des célébrations pour l’investiture de M. Sissi. Elle a révolté le pays. Ici en Egypte, 99% des femmes disent avoir été abusées, à différents niveaux, comme Sabrin :

“Quand je m’apprêtais à repartir, plusieurs jeunes m’ont attaqué, ils ont commencé à me coincer, j’ai dit à mon ami : “protège moi des gars derrière, serre moi”, explique Sabrin Abu Sabaa. Mais les hommes ont essayé de provoquer mon ami et d’enlever ses mains autour de mon corps, les mains des harceleurs étaient partout sur mon corps.”

“On est fatigué de tout ça, dit Nahawand Seri, une activiste, le problème vient de la culture, ce sont des cerveaux malades, nous avons fait une révolution politique, mais on a besoin d’une révolution intellectuelle.”

Les rassemblements populaires, place Tahrir notamment, ont été le théâtre d’agressions sexuelles, souvent très violentes. L’Egypte vient d’adopter sa toute première législation punissant spécifiquement le harcèlement sexuel. Treize hommes accusés d’avoir violé en réunion plusieurs femmes vont être traduits en justice, une première en Egypte. Ils risquent la prison à vie.

“Pour ces militantes, explique Mohammed notre correspondant, il faut combattre les racines du mal, la pauvreté, et l’analphabétisme entre autres.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

France : la grève du rail reconduite dimanche