DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Guerre du gaz: pour Iatseniouk, la Russie veut "détruire l'Ukraine"

Vous lisez:

Guerre du gaz: pour Iatseniouk, la Russie veut "détruire l'Ukraine"

Taille du texte Aa Aa

La décision russe de couper le gaz à l’Ukraine a été immédiatement dénoncée par les autorités à Kiev. Le Premier ministre Arsenyi Iatseniouk a estimé que cette décision entrait dans un “plan russe” visant à “détruire l’Ukraine”.

A plusieurs reprises, ces dernières années, un bras de fer a opposé les deux voisins au sujet du gaz, le conflit portant notamment sur les tarifs pratiqués par Gazprom.

En 2006 puis en 2009, la crise du gaz avait éclaté en plein hiver, ce qui avait eu des répercussions sur les livraisons à l’Europe.

Pour Euheniy Mahda, expert politique, la guerre du gaz à laquelle on assiste aujourd’hui est différente des précédentes. “Déjà, dit-il, elle débute en été, une saison où l’Ukraine et l’Europe ne ressentent pas immédiatement leur dépendance au gaz russe. Ils ont donc un peu de temps devant eux pour résoudre le problème”.

Pour les observateurs, Moscou se sert du gaz comme d’un moyen de pression sur les autorités ukrainiennes. En toile de fond du bras de fer actuel, il y a évidemment la destitution du président Viktor Ianoukovitch en février dernier, et l’arrivée au pouvoir de dirigeants pro-occidentaux.

“En réponse à la décision russe, explique la correspondante à Kiev Maria Korenyuk, l’Ukraine a engagé une procédure en justice devant la Cour d’arbitrage internationale de Stockholm. Kiev réclame six milliards de dollars à Gazprom. D’après la société Naftogaz, cette somme correspond à un trop-perçu de la part de Gazprom depuis 2010”.