DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : les Etats-Unis prêts à discuter avec l'Iran


monde

Irak : les Etats-Unis prêts à discuter avec l'Iran

Une semaine après s‘être emparé de Mossoul, les combattants de l’Etat islamique en Irak et au Levant continuent d‘étendre leur emprise sur le nord de l’Irak. Dernière prise en date des insurgés sunnites, la ville de Saklaouiya, à l’ouest de Bagdad et surtout Tal Afar, une enclave chiite dans le nord-ouest du pays, une ville stratégique sur la route vers la frontière syrienne.

Pour contrer l’avancée des jihadistes, le chef de la diplomatie américaine John Kerry a indiqué que le président Obama étudiait toutes les options, y compris des frappes de drones. En outre, Washington se dit prêt à discuter directement avec l’Iran du dossier irakien. Des pourparlers inédits pourraient se dérouler en marge des négociations à Vienne sur le nucléaire iranien.

Une porte-parole du département d’Etat confirme : “nous sommes prêts à discuter avec l’Iran de la situation en Irak, tout comme nous dialoguons avec tous les Etats voisins de l’Irak”. Et de préciser, qu’il n’est pas toutefois pas question de “coordonner une action militaire avec l’Iran en Irak”.

L’EIIL a par ailleurs diffusé des images d’exactions qui auraient été commises contre des soldats de l’armée irakienne. Le Haut-commissariat de l’Onu aux droits de l’homme a dénoncé des exécutions de sang froid, évoquant des crimes de guerre.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Guerre du gaz: pour Iatseniouk, la Russie veut "détruire l'Ukraine"