DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie-Ukraine : la guerre du gaz est déclarée

Vous lisez:

Russie-Ukraine : la guerre du gaz est déclarée

Taille du texte Aa Aa

La Russie a mis sa menace à exécution et décidé de couper le gaz à l’Ukraine.
Le géant Gazprom passe à un système de prépaiement mensuel pour ses livraisons de gaz à Kiev, autrement dit, l’Ukraine n’obtiendra que ce qu’elle paiera en avance.
Mais les robinets ne sont pas pour autant fermés comme l’explique le porte-parole de Gazprom, Serguei Koprianov :

“je dois préciser que les volumes de gaz destinés aux consommateurs européens continuent d‘être envoyés, et Naftogaz Ukraine, conformément à son accord sur le transit du gaz, est obligé d’acheminer continuellement ce gaz et de le livrer à bon port.”

Environ 15 % du gaz consommé dans l’Union européenne transitent par le territoire ukrainien. Selon Gazprom, les perturbations sont possibles si l’Ukraine se sert au robinet. Les différents entre Moscou et Kiev portent sur la dette gazière ukrainienne, estimée désormais à 3,3 milliards d’euros, et le tarif des 1000 mètres cubes de gaz. L’affaire a été portée devant une cour d’arbitrage internationale à Stockholm par les deux parties.

L’Union européenne a affiché sa confiance envers Kiev et Moscou pour respecter les accords gaziers, mais envisagerait de louer des endroits de stockage surveillés en Ukraine pour prévenir les éventuelles attaques contre les gazoducs, attaques qui perturberaient les livraisons européennes.