DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dette : l'Argentine acculée par la justice américaine

Vous lisez:

Dette : l'Argentine acculée par la justice américaine

Taille du texte Aa Aa

Buenos Aires contraint de payer une partie de ses créanciers, une affaire sans précédent qui pourrait menacer les pays en difficultés financières.

L’Argentine est en effet dans une impasse après le refus de la cour suprême des Etats-Unis de se saisir d’un ultime recours sur sa dette.

Le pays se voit obligé de rembourser plus d’1,3 milliard de dollars à des fonds spéculatifs qualifiés de “vautours” par la présidente Cristina Fernandez.
Celle-ci n’entend payer que les créanciers qui ont accepté de renégocier la dette :

“Je veux m’adresser aux millions d’Argentins qui écoutent, mais aussi aux 92 % des créanciers qui croient en l’Argentine. Je veux leur dire que l’Argentine remplira ses obligations, l’Argentine ne fera pas défaut sur sa dette restructurée.”

L’ensemble du processus est toutefois entièrement bloqué jusqu‘à ce que les deux fonds récalcitrants soient remboursés avec intérêts.
La présidente estime son pays “victime d’extorsion” par ces fonds qui refusent de renégocier, et ce,depuis le catastrophique défaut de paiement partiel de la dette souveraine de 100 milliards de dollars en 2001-2002.