DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un symbole religieux détourné par Roberto Cavalli ?


monde

Un symbole religieux détourné par Roberto Cavalli ?

C’est un parfum italien qui a déclenché le mouvement de protestation des soufis dans le monde entier. Ou plutôt la campagne de publicité et l’emblème choisi par la maison du styliste Roberto Cavalli.

Plusieurs manifestations ont déjà eu lieu au cours des semaines passées à Dallas, à Los Angeles (Berverly Hills), à New York, à Düsseldorf, à Washington DC, ainsi qu’à Londres, devant le Victoria & Albert Museum.

En France, une manifestation est prévue mercredi 25 juin 2014, premier jour des soldes, devant la boutique de Roberto Cavalli de 15h00 à 17h30, rue Saint-honoré à Paris.

Campagne #TakeOffJustLogo sur Twitter.

Cette manifestation pacifique est organisée par les élèves du soufisme, une mouvance mystique de l’Islam qui “invite à la paix intérieure sans se détacher de la société ou des obligations de la religion musulmane”.

Selon les élèves, cet emblème contient une signification spirituelle profonde qui se trouve ternie par son “utilisation offensante” pour la campagne de la marque JustCavalli. Ils réclament le retrait de tous les produits utilisant leur emblème, qui est une marque enregistrée.

D’autres manifestations sont également annoncées à Milan, à Chicago et à Vancouver.

Les soufis mènent campagne sur les réseaux sociaux (Twitter, YouTube, Facebook, change.org…). Le mot dièse #TakeOffJustLogo fait un carton, tout comme la page Facebook “Roberto Cavalli steals again – stop using our logo“ou la pétition qui circule sur Internet.

En 2004, Roberto Cavalli avait déjà provoqué la colère de milliers d’Hindous en utilisant des images de leur déesse sur divers produits, dont des slips et des maillots de bain. Une vague de protestation l’avait alors contraint à retirer ses produits et à présenter ses excuses.

La maison Cavalli se dit “clairement désolée pour la gêne exprimée”, mais ne compterait pas annuler sa campagne.

Dans un communiqué de presse de son bureau parisien, la semaine dernière, elle a fait savoir que “l’Office de l’harmonisation dans le marché intérieur de l’Union européenne n’a vu dans le logo de Just Cavalli aucun élément de blasphème et/ou d’offense à l‘égard d’aucune religion, et que l’OHIM avait rejeté la demande d’annulation du logo faite par l‘école de soufisme”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Indonésie : des soins médicaux contre des déchets