DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Washington et Téhéran alliés en Irak ?

Vous lisez:

Washington et Téhéran alliés en Irak ?

Taille du texte Aa Aa

Les États-Unis envoient 275 soldats pour protéger leur ambassade à Bagdad, alors que la rébellion sunnite gagne du terrain dans le nord du pays. Pour lutter contre les islamistes de l’EIIL, l‘État islamique en Irak et au Levant, Washington s’est même entretenu hier avec une délégation iranienne en marge des négociations sur le nucléaire de Téhéran.

“Nous sommes ouverts à toutes discussions, dans la mesure où l’Iran aurait quelque chose de constructif à apporter. Si l’Iran est prêt à agir dans le respect de l’intégrité et de la souveraineté de l’Irak, et que le gouvernement est capable de réformer”, précise le secrétaire d‘État américain John Kerry.

Pas question toutefois d’envisager une coopération militaire entre Washington et Téhéran, selon le Pentagone. Les deux pays, alliés du Premier ministre chiite irakien, se retrouvent de manière inattendue côte à côte face à un ennemi commun. Un ennemi qui affirme avoir massacré 1 700 soldats chiites de l’armée de l’air irakienne. Une information qui n’a pu être vérifiée de manière indépendante.