DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Espagne éliminée !


the corner

L'Espagne éliminée !

Bienvenue dans ce nouveau numéro du Corner consacré à la Coupe du monde. On commence avec cette énorme sensation : ceux qui étaient les tenants du titre n’iront pas au-delà du premier tour, exactement comme la France en 2002 et l’Italie en 2010. Déjà battue en ouverture par les Pays-Bas, la Roja subit cette fois la loi du Chili et est mathématiquement éliminée.

L’Espagne abandonne sa couronne avant même le dernier match de poule. Au Maracana de Rio, ceux qui étaient les tenants du titre s’inclinent 2 à 0 devant le Chili. Eduardo Vargas et Charles Aranguiz trompent Iker Casillas qui avait déjà encaissé 5 buts face aux Pays-Bas.

Les Néerlandais, comme les Chiliens, se qualifient pour les huitièmes de finale en enchaînant un deuxième succès. Leur victime du jour : l’Australie, qui mène 2-1 peu avant l’heure de jeu, mais finit par perdre sur le score de 3 buts à 2. Arjen Robben et Robin van Persie s’illustrent encore et en sont déjà à 3 buts inscrits depuis le début de la compétition.

Les Pays-Bas et le Chili se disputeront la première place de ce groupe B lundi prochain à São Paulo, tandis que les Espagnols tenteront de sauver l’honneur aux dépens des Socceroos.

Une troisième équipe peut déjà préparer ses valises : le Cameroun, écrasé 4 à 0 par la Croatie avec des buts d’Ivica Olic, Ivan Perisic et un doublé de Mario Mandzukic. Les Lions indomptables ne peuvent plus rattraper le Brésil et le Mexique qui se partagent les commandes du groupe A.

Ce soir, la Colombie et la Côte d’Ivoire vont se disputer la première place de leur groupe. Même sans Falcao, les Colombiens sont parfaitement entrés dans le tournoi en surclassant la Grèce 3 à 0. Confirmation attendue ce jeudi pour les Cafeteros qui sont toujours guidés par leur capitaine, le vétéran Mario Yepes. A 38 ans, l’ancien nantais et ancien parisien va honorer sa 100e sélection.

Côté ivoirien, on a aussi débuté la compétition par un succès, certes long à se dessiner. Les Eléphants qui participent à leur troisième phase finale d’affilée espèrent enfin atteindre les huitièmes de finale. C’est la dernière occasion pour la génération dorée incarnée par Didier Drogba, auteur de 65 buts en sélection.Reste à savoir si Sabri Lamouchi va le titulariser ou le faire entrer en cours de jeu, comme face au Japon.

Le Japon et la Grèce, eux, se doivent de gagner sous peine de voir leur Coupe du monde prendre fin très rapidement.

Malheur au vaincu entre l’Uruguay et l’Angleterre : pour ce duel décisif, les derniers vainqueurs de la Copa America sont privés de leur défenseur et capitaine Diego Lugano, touché à un genou. La Celeste en revanche peut compter sur le retour de son buteur vedette, Luis Suarez, opéré du genou gauche le mois dernier.

Les Anglais attendent aussi beaucoup de leur attaquant, Wayne Rooney. Problème : il dispute sa troisième Coupe du monde et jusqu‘à présent, il n’y a jamais trouvé le chemin des filets. La presse anglaise demande d’ailleurs à Roy Hodgson de le laisser sur le banc.

Les deux équipes ne se sont plus affrontées à ce niveau depuis 1966 quand l’Angleterre avait soulevé la Coupe, à domicile.

L’Italie pourrait assurer sa place dans le Top 16 en cas de succès face au Costa Rica qui avait créé la surprise samedi dernier en battant l’Uruguay.

On parie ?

A présent, voici les pronostics de l‘équipe sports d’euronews : 2-0 pour la Colombie contre la Côte d’Ivoire, 2-1 pour le Japon contre la Grèce et pour l’Angleterre contre l’Uruguay.

Mais pour ne rien vous cacher, nous sommes très partagés sur l’issue de cette rencontre.

Un tiers d’entre nous voyait le nul, un tiers la victoire de l’Uruguay et un tiers la victoire de l’Angleterre; cela s’est joué à une voix près…

Trahi par son amour du football

Tous les fans de football aimeraient être au Brésil en ce moment.Mais il y a des gens qui n’ont pas pu faire le voyage, faute d’argent, et d’autres qui n’auraient pas dû faire le déplacement, car ils risquent de ne pas pouvoir rentrer chez eux.

Interpol avait lancé un mandat d’arrêt à l’encontre de Jose Diaz Barajas. Ce ressortissant mexicain, recherché pour trafic de drogue, a été arrêté à l’aéroport de Rio de Janeiro. Il devait prendre l’avion pour Fortaleza afin d’assister à la rencontre du Mondial entre la sélection aztèque et le pays organisateur. Mais la police brésilienne était au courant et l’a tranquillement cueilli à son arrivée à l’aéroport. L’histoire ne dit pas si dans sa cellule, à la télévision, il a pu admirer les prouesses de Memo Ochoa !

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the corner

Mondial 2014 : le Brésil accroché par le Mexique