DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Venise, la biennale d'architecture absorbe la modernité

Vous lisez:

Venise, la biennale d'architecture absorbe la modernité

Taille du texte Aa Aa

La quatorzième édition de la Biennale d’architecture se tient à Venise dans les jardins et à l’arsenal.

En tout 65 pays sont représentés. Un thème a été retenu pour cette édition “Absorber la modernité 1914-2014”.

Michele Bambling est la commissaire du pavillon des Emirats Arabes Unis.

Michele Bambling : “Les bâtiments contemporains qui sont construits aujourd’hui sont très différents des bâtiments modernes qui se retrouvent ici. Ils suscitent beaucoup d’enthousiasme, les gens les adorent. Ils veulent faire partie de ce qui se passe en ce moment. Mais d’autres personnes et parfois ce sont les mêmes pensent qu’il est normal de garder ce sens d’un héritage moderne mais aussi de la tradition. Et que tout peut coexister.”

L’architecte libanais Bernard Khoury est le commissaire du pavillon du Bahreïn :
“Nombre de ces projets modernes ont été soutenus, ou ont été produits dans le cadre de programmes institutionnels voire commandités par des états eux mêmes. Avec la disparition de l’Etat on a un glissement ou plutôt une autre sorte de modernité qui nous parvient, dans cette région du golfe et c’est un différent type de modernité, très dangereux, une pure importation des modèles anglo saxons et certainement pas un produit de l‘état mais pour la plupart du secteur privé.”

L’exposition Moskva propose un espace urbain tout en révélant de nouvelles possibilités urbaines. L’accent est mis ici par de jeunes architectes qui ont travaillé sur le tissu connectif formé par les espaces publics.

La biennale de l’architecture de Venise se termine en novembre.