DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La colère de la minorité albanophone de Mitrovica


Kosovo

La colère de la minorité albanophone de Mitrovica

Dans cette ville du nord du Kosovo, où la communauté serbe est majoritaire, les tensions sont fréquentes. Mais hier, la manifestation a tourné à l’affrontement parfois violent avec les forces de l’ordre. En cause, le pont qui traverse l’Ibar et sépare les deux communautés. Il aurait dû rouvrir à la circulation, mais le maire serbe de la ville en a décidé autrement.

“Les manifestants ont essayé de forcer le barrage de la police pour passer sur le pont. Les forces de l’ordre ont été obligées d’employer les moyens à leur disposition pour disperser la foule qui devenait violente et faisait usage de projectile contre les agents et d’autres civils”, explique Avni Zahiti, porte-parole de la police de Mitrovica.

Le pont, interdit aux voitures depuis 2011, aurait dû être rouvert à la circulation. Mais le maire de la ville a décidé d’y installer un jardin qui continuerait en fait à faire office de barrage.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : une trêve fragile