DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Riyad, s'il te plaît, reviens à la maison"


Royaume-Uni

"Riyad, s'il te plaît, reviens à la maison"

C’est un appel déchirant lancé par une mère à son fils. Plongée dans l’obscurité pour préserver son anonymat, une femme supplie son fils unique âgé de 20 ans, le Britannique Riyad Khan de renoncer au jihad en Syrie et en Irak et de rentrer en Angleterre.

Riyad est apparu dans une vidéo diffusée la semaine dernière sur internet. Le jeune homme y appelle les Musulmans d’Europe à rejoindre la Syrie et l’Irak pour se battre.

Originaire de Cardiff, Riyad Khan a subi, selon sa mère, “un lavage de cerveau”.
Elle ne comprend pas ce qui a poussé son fils à se radicaliser au point de quitter son Pays de Galles natal pour le jihad.

Pour elle, Riyad était un garçon normal qui aimait le football et les jeux vidéo. Ses camarades de classe se souviennent d’un élève assidu et d’un musulman modéré apprécié de tous.

Les services de renseignements estiment que près de 500 Britanniques combattraient en ce moment en Syrie et en Irak. Parmi eux, Riyad Khan, un “garçon adorable que n’importe quelle maman aimerait avoir”, selon les mots de sa mère.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Irak : Tal-Afar et un poste-frontière syrien aux mains des insurgés